La plaque fait partie intégrante de la vie quotidienne en cuisine. Pourtant, il existe de nombreux types de plaques sur le marché comme la plaque en vitrocéramique et la plaque à induction. Une diversité qui ne facilite réellement pas le choix. En connaissant les caractéristiques de chaque type, il sera plus simple de choisir !

La cuisson vitrocéramique

Les plaques vitrocéramiques sont beaucoup plus répandues et moins chères que les plaques à induction. On les catégorise sous deux différents types à savoir les radiants et les halogènes qui sont beaucoup plus puissants.

L’avantage avec une plaque vitrocéramique est, avant tout, la montée rapide de la température. La sécurité est également au rendez-vous puisqu’elle dispose toujours d’un indicateur de chaleur. L’entretien de ce type de plaque est également beaucoup plus simple puisqu’il suffit souvent de passer un coup d’éponge sur la plaque. En outre, un bon système de sécurité est toujours disposé dessus comme celui contre la surchauffe ou encore l’anti débordement.

Concernant ses inconvénients, la consommation électrique est assez élevée et le refroidissement de l’appareil est toujours plus long.

La cuisson à induction

Les plaques à induction sont beaucoup plus chères. Elles fonctionnent grâce à des ondes chauffant directement le récipient. La plaque ne chauffe donc pas ! C’est, d’ailleurs, pour cette raison qu’il faut utiliser des casseroles et des poêles adaptées sur ce type de plaque.

Les avantages de ce type sont nombreux à commencer par une variation rapide de la température. Il est possible de régler la température la plus précisément possible selon le type de plat. Même une température ultra basse est une option afin de préparer des plats de grands-mères, par exemple. La consommation d’énergie d’une plaque à induction est relativement basse ce qui n’alourdira pas la facture d’énergie et son entretien est très simple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *