Ce qu’il faut savoir pour choisir un blender à smoothies

29 avril 2020

Qui dirait non à un verre de smoothies pour se désaltérer ? Beaucoup plus onctueux que le jus de fruit, cette boisson est appréciée pour ses apports nutritionnels. Elle s’obtient par le mélange de pulpe et de jus, sans extraire la pulpe. Ainsi, la teneur en fibre est particulièrement élevée. Pour bénéficier de ces atouts, offrez-vous un blender à smoothies qui a pour vocation de mixer les fruits et légumes que vous aviez sélectionnés pour confectionner cette boisson diététique. Avec cet appareil spécifique, préparez des smoothies inratables fait maison. Plein feu sur les essentiels à connaître dans le choix d’un blender à smoothies.

La puissance du moteur

Étant donné que le smoothie résulte du mixage de vos ingrédients à base de fruits, l’intensité du mixage est le premier point à vérifier. Or, elle est étroitement liée à la puissance du blender. En moyenne, les modèles du commerce ont une puissance comprise entre 400 W à 2.000 W. Faites un tour sur le guide comparatif blender à smoothies pour découvrir les best sellers du moment. Pour des préparations qui ne requièrent pas forcément une importante intensité de mixage, il est inutile d’investir dans un modèle puissant.

Le type de blender

Les blenders à smoothies se déclinent en plusieurs formats. Si le récipient est le plus connu, il existe d’autres déclinaisons. Prenez le cas du HOMGEEK mini blender qui propose 2 bouteilles portables de 600 ml en guise de bol. Pour sa part, le leader français du petit électroménager Moulinex propose un blender chauffant Easy soupe avec un bol en acier inoxydable et une double paroi pour minimiser les risques de brûlure. Certes, ce modèle est prévu pour la soupe velouté ou compote, mais son format reste tout de même insolite par rapport aux modèles habituels que l’on retrouve sur le marché.

La capacité et la matière du bol

La capacité du bol entre également en jeu pour bien choisir cet équipement de cuisine. Elle varie de 600 ml à 2 L. Quant à son matériau de fabrication, le verre et le plastique sont à l’honneur. Le verre est apprécié pour sa grande résistance aux rayures et son aspect hygiénique. C’est pourquoi, le mixeur Tristar BL-4450 arbore un pichet en verre. Cela ne vous empêche pourtant pas d’opter pour un blender à smoothie en plastique, plus léger et facile à nettoyer. Il est rarement élaboré en acier.

Les lames

Pour sectionner les fruits, la coupe s’opère par le biais des lames tranchantes en acier inoxydable qui arborent différentes formes. En fait, il convient de les choisir en plusieurs formes pour optimiser le mixage de vos aliments. En tout cas, il faut compter au moins 4 lames pour assurer une performance de coupe à l’aide de votre blender à fruit. Plus les lames sont nombreuses, et plus la vitesse de coupe sera élevée.

Le nombre de vitesse et de programme

Le blender à smoothie embarque une commande électrique qui s’effectue depuis des boutons sélecteurs ou d’une molette à potentiomètre pour des réglages précis. En principe, c’est la vitesse qu’il faut régler avant de lancer un programme. La vitesse est paramétrable jusqu’à 8 niveaux comme chez le HOMGEEK professionnal. Quant au nombre de programme, les appareils les plus aboutis sont généralement polyvalents. Ils ne se contentent pas de préparer des smoothies. Le modèle RUSSEL HOBBS 21480-56 blender chauffant propose 8 programmes, à savoir smoothie, glace pilée, pulse, soupe moulinée, soupe veloutée, sauce, ébullition et cuisson vapeur.

Previous Post

Appareil à raclette traditionnel ou multifonction ?

Next Post

Comment bien choisir son appareil à croque-monsieur ?