La sauce est un élément indispensable à la réussite d’un plat. Elle accompagne aussi bien les pâtes, que les viandes et les mets à base de légumes. Outre les grands classiques tels que la béchamel et la mayonnaise, vous pouvez vous lancer dans la réalisation de recettes plus élaborées comme une sauce au vin rouge, pour relever le goût d’un poulet ou de délicieux morceaux d’entrecôte, et vous offrir une magnifique expérience gastronomique. Toutefois, bien qu’elle paraisse relativement simple à réaliser, cette sauce traditionnelle française nécessite un certain savoir-faire en matière de cuisine. Un temps de cuisson insuffisant et un dosage inapproprié d’ingrédients pourraient la rendre un peu trop liquide et l’empêcher de rehausser efficacement les mille saveurs de vos plats. Par ailleurs, en prolongeant le temps de cuisson ou en optant pour une quantité restreinte de vin, vous vous retrouverez avec un plat sec et peu savoureux. Dans le cas où vous faites face à une sauce au vin rouge un peu trop épaisse, il vous suffit de suivre quelques étapes simples pour la rattraper et éviter de compromettre la réussite de votre plat.

Allonger une sauce au vin rouge, les étapes

Votre sauce au vin rouge est trop sèche ? Ne la jetez pas tout de suite pour vous lancer dans une nouvelle préparation. Cette solution entraîne d’importants gaspillages d’ingrédients, d’importantes dépenses et elle pourrait augmenter significativement le temps de préparation de votre plat.

Tout d’abord, pour le choix de la boisson utilisée pour déglacer votre jus, évitez la “piquette”. Vous pouvez utiliser de grands crus ou opter pour de « petits vins » rouges labellisés, élaborés par des vignerons indépendants. Pour obtenir davantage d’informations sur les vins rouges de qualité proposés par ces derniers, cliquez ici.

Rattraper une sauce au vin rouge brûlée

Pour allonger votre sauce au vin rouge rapidement et efficacement, nous vous conseillons de vérifier en premier lieu si elle est partiellement brûlée. Goûtez, en l’absence de noir ou d’amertume, vous pouvez directement délayer. Pour ce faire, versez une petite quantité de vin rouge dans votre sauce et, à feu doux, remuez le tout pour que le vin puisse se mélanger avec les autres ingrédients. Dans le cas où la préparation n’est pas suffisamment liquide, rajoutez du vin tout en remuant, jusqu’à l’obtention de la texture souhaitée.

sauce au vin rouge

Une fois que vous aurez obtenu une sauce onctueuse, goûtez et ajoutez des ingrédients comme des aromates ou échalotes, si besoin est. Vous pouvez également la monter au beurre pour améliorer sa texture et enrichir son goût, avant de l’incorporer dans votre plat.

Si votre sauce a brûlé, prenez un autre récipient et transférez les parties non brûlées dans celui-ci, avant de l’allonger en ajoutant du vin du rouge. Cette technique vous permettra de conserver la saveur de votre préparation et de limiter significativement les risques d’échec de votre plat.

Les vins les mieux adaptés à la préparation d’une sauce

La réussite d’une sauce au vin rouge ne réside pas essentiellement sur son onctuosité et sur son assaisonnement. Pour que votre préparation puisse relever efficacement le goût de votre plat, vous devez prêter une attention particulière à la qualité de l’alcool choisi. Certes, il n’est pas indispensable de dépenser des centaines d’euros dans un produit d’exception, cependant optez pour une boisson de bonne facture pour éviter de vivre une mauvaise expérience culinaire.

Choisir un vin rouge adapté à votre plat

Outre la qualité, veillez à ce que la puissance, les arômes et la saveur globale du vin s’accordent parfaitement aux caractéristiques de la recette que vous prévoyez de réaliser. Si vous ne disposez pas de compétences d’œnologue, vous pouvez tout simplement choisir le produit de la vigne le mieux adapté en vous basant sur l’origine du plat.

Pour sublimer un bœuf bourguignon ou un œuf meurette, nous vous conseillons un bon vin de Bourgogne. Pour garantir la réussite de la sauce d’une daube provençale, vous pouvez vous tourner vers une bouteille de Château de Chausse AOC Côtes de Provence ou un Domaine de Rimauresq, cru classé Côtes de Provence.

Si vous éprouvez de la difficulté à déterminer l’accord parfait pour la recette, nous vous recommandons de vous appuyer sur ses caractéristiques de celle-ci afin de trouver la boisson idéale. Pour un plat à base de volaille ou pour un dessert, privilégiez les vins rouges de Touraine élaborés à partir du cépage gamay ou les vins de Bourgogne, vinifiés avec du pinot noir.

Pour un met à base de viande rouge, l’idéal est de choisir des breuvages plus ou moins corsés, conçus à partir de cépages tels que le tannat N, le cabernet-sauvignon, le cabernet franc ou le fer-servadou. Le côté à la fois sensuel et tannique du Madiran peut se marier fabuleusement avec le bœuf ou le mouton.

Un bon vin pour la sauce

À titre d’information, il est fortement déconseillé d’utiliser un “mauvais” vin dans l’élaboration d’une sauce, dans la mesure où il pourrait compromettre sérieusement le succès de votre plat. Avant d’incorporer un quelconque vin dans votre préparation, procédez tout d’abord à une petite séance de dégustation afin de vérifier s’il dégage une odeur anormale ou s’il a perdu sa structure en bouche.

Les vins bouchonnés ou éventés sont à bannir bien sûr, quelle que soit la recette que vous projetez de réaliser. Par contre, pour éviter le gaspillage, vous pouvez finir une bouteille déjà entamée dans une sauce. En effet, bien que son vin ait perdu de sa saveur en raison de l’oxydation naturelle, il peut toujours offrir l’ensemble de ses arômes au plat final.

Sauce au vin rouge : la recette

Pour la réalisation de votre sauce au vin rouge, mettez 3 gousses d’ail, 3 échalotes, du thym, du laurier et des baies de poivre dans une casserole. Ensuite, versez le vin rouge (environ 3 dl pour 4 personnes) et ajoutez du vin blanc (environ 1 dl), avant de porter le mélange à ébullition.

La prochaine étape consiste à réduire la sauce de moitié, pour ensuite la filtrer avec un chinois. Après le filtrage, réduisez la préparation de moitié puis, à feu doux, incorporez du beurre (environ 200 gr) à l’aide d’un fouet.

À noter que vous pouvez ajouter un trait de sauce soja et des clous de girofle pour aromatiser et relever le goût de votre sauce, dans la casserole avec les autres aromates, avant l’ajout du vin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *