Comment les pates alsaciennes ont su séduire les français ?

13 mai 2019

Spontanément, lorsqu’on évoque les mots “pâte” et “gastronomie” l’Italie vient à l’esprit. Néanmoins, depuis quelques années, il existe en France une nouvelle sorte qui fait fureur dans les foyers de l’hexagone : les pâtes alsaciennes. Véritable spécialité d’Alsace, ces pâtes ont la particularité d’être fabriquées à partir d’œuf mais également de blé dur et d’avoir surtout un gout sensiblement différent des pâtes traditionnelles. Focus sur un phénomène qui touche davantage de personnes en 2019.

Un gout incomparable

Fabriquée à partir de sept œufs pour un kilogramme de blé dur, les pâtes alsaciennes mettent la barre assez haut pour la fabrication. Quand on sait que les œufs utilisés sont bio car les poules ont été élevées en plein air, on comprend aisément que cet aliment est différent de la pâte industrielle. Certaines entreprises spécialisées ont su reprendre le savoir-faire ancestral du pétrissage et du laminage à l’ancienne pour donner aux pâtes alsaciennes, leurs lettres de noblesse. Si le prix reste supérieur aux standards de la grande distribution, les sensations gustatives sont au rendez-vous. Et les consommateurs semblent plébisciter ce produit…

Un large choix d’accompagnements

A l’instar des pâtes italiennes, les alsaciennes peuvent se déguster sous de multiples aspects. De la salade de pâtes en passant par le gratin ou tout simplement la carbonara ou la bolognaise, toutes les options sont possibles avec les pâtes alsaciennes. Néanmoins, pour les puristes, il existe bon nombre de recettes à base de pâtes alsaciennes pour se plonger dans l’univers culinaire de la région. On pense au spaetzle ou au knepfle qui savent allier gastronomie et simplicité. Si les supermarchés ont commencé à prendre le pli, toutes les enseignes n’ont pas encore entamé le virage alsacien. Voilà pourquoi, on a tendance à vous conseiller de jeter un œil sur internet et vous rapprocher des spécialistes du domaine qui sauront à coup sur vous donner l’eau à la bouche…

Previous Post

Vacances gourmandes au lac de Biscarrosse

Next Post

Reconversion professionnelle en cuisine : formations et débouchés